Antonini, Annibale  
Recueil De Lettres Françoises, Et Italiennes De Bienseance Et Marchandes, Pour Ceux Qui Souhaitent D'Aprendre A Bien Ecrire En Italien, Selon Les Bons Principes Et La Nouvelle Ortographe: Avec Un Abrégé Sur La Maniére De Garder Le Ceremonial, Et De Dresser Les Lettres, Selon Le Stile Le Plus Moderne Des Italiens — Basle, 1768 [VD18 12073032]

Seite: 358
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/antonini1768/0392
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile

^8
d'être servi de tout mon mieux. En atten-
dant l'honneur dç vos commandemens,
]e demeure.

LXVIIL
%jOus voïons par votre Lettre du 2 p. du
pasîe )a méchante excuse que vous faites
pour le paiement des marchandées à nous
commises, c'esf une mauvaise hiqou de rai-
sonner contre votre propre Lettre, & con-
tre cehe que nous vous avons écrite pour ce
sujet, nous ne sommes pas accoutumés à de
tehes chicanes , & nous nous plaignons seu-
lement de nous être hé à vos paroles. En-
fin !a perte ne sera pas de (1 grande impor-
tance , & nous attendons seulement la ré-
ponse de Moniteur N. , s'il les veut pren-
dre pour argent comptant, sl non, nous les
ferons vendre ailleurs. Voilà tout ce qui
s'oifre à vous dire en réponse à la vôtre.
Nous sommes.

LXIX,
YE vous suis infiniment obligé de l'hon-
J neur, que vous me faites, de vos offres,
sélon lesquels je commence à prendre la li-
berté de vous donner mes commissions , en
vous priant de m'envoïer des échantillons
de
loading ...