Egypt Exploration Fund   [Hrsg.]
Archaeological report: comprising the work of the Egypt Exploration Fund and the progress of egyptology during the year ... — 1899-1900

Seite: 67
DOI Artikel: 10.11588/diglit.11172.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.11172#0082
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/archaeological_report1899_1900/0082
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Progres des Etudes Ababes.

67

PROG-RES DES ETUDES ARABES.

L'annee 1899-1900 a vu paraitre une grande quantity de travaux dans
toutes les branches des Etudes" arabes. Seules, l'archeologie proprement
dite et l'epigraphie n'ont pas ete signalees par des decouvertes importantes.
L'archeologie arabe, en effet, ne rentre pas dans la programme de l'Egypt Ex-
ploration Fund ni du Palestine Exploration Fund, a peine dans la Deutsche
Palaestina Vereins, et la section arabe de l'lnstitut francais d'archeologie
orientale venant seulement de recevoir une constitution definitive, les
recherches archeologiques n'ont ete dirigees jusqu'ici que par des savants
isoles, en des points de la terre d'Orient tres eloignes les uns des autres;
elles ont done ete soumises a, des ralentissements et meme a de nombreux
arrets.

Ce n'est que recemment que la Direction des Antiquites en Algerie et en
Tunisie a inscrit l'archeologie arabe dans son programme ; sous la direction
d'hommes eminents tels que MM. Gsell et Gauckler, cette branche ne peut
manquer de faire de rapides progres. La Direction des Antiquites de-
Tunisie a d'ailleurs commence depuis deux ans la publication de mono-
graphies sur les principales mosqiu'es de la Kegence, ou celles-ci sont
etudiees en detail, principalement au point de vue architectural. En
Algerie, des notes epigraphiques ont ete recueillies par M. Bene Basset
pendant sa mission clans la province d'Oran. M. Basset a releve l'inscrip-
tion Koufique la plus ancienne d'Algerie ; elle date de 'Okba, conquerant
de la Mauritanie au let siecle de l'hegire. II a releve egalement une
inscription des Merinides de Tlemceu (7-19 a. H.) et un grand nombre d'in-
scriptions tumulaires. M. Marcais a etudie plusieurs inscriptions du
musee de Tlemceu, ou il est fait mention de personnages morts de la
peste. (Bulletin arclwologique du Ministere de VInstruction publique.)

En Egypte, le Comite de conservation des monuments arabes fait les
plus louables efforts pour entretenir et restaurer les vestiges artistiques
des siecles passes. L'annee qui vient de s'ecouler a vu les travaux de
restauration pousses tres activement, par les soins de 1'architecte en chef
du Comite, M. Herz-bey. La jolie mosquee d'Ikhmas al-Ishaqy au Caire
('■taut entierement restauree, l'activite de 1'architecte en chef s'est reportee
sur la mosquee funeraire de Ka'it-bey, aux tombeaux des Khalifes, ou les
touristes de cette annee ont pu voir les echaffaudages. Ce travail acheve,
on abordera sans doute la mosquee de Sultan Hasan, dont la restauration,
qui demandera de grands sacrifices d'argent, s'impose absolument. Afin
d'obtenir les credits necessaires a cette ceuvre, M. Herz-bey a public une
loading ...