Egypt Exploration Fund   [Hrsg.]
Archaeological report: comprising the work of the Egypt Exploration Fund and the progress of egyptology during the year ... — 1899-1900

Seite: 79
DOI Artikel: 10.11588/diglit.11172.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.11172#0094
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/archaeological_report1899_1900/0094
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Progres des Etudes Ababes.

79

1 r fascicule est consacre aux manuscrits historiques, parmi lesquels on
remarque des exemplaires, incomms jusqu'ici, d'ouvrages de grande
valeur.

Nous trouvons aussi beaucoup d'ouvrages arabes, traduits en persan,
dans le catalogue des manuscrits persans des mosquees de Constan-
tinople, publie par M. Horn dans le Journal de la Societe asiatique
allemande.

Cette societe, qui possede une bibliotheque orientaliste tres considerable,
vient de faire paraitre le ler volume de son catalogue. C'est M. Aug.
Miiller qui l'a redige sous le titre de " Katalog der Bibliothek der
Deutschen Morgenliindischen gesellscliaft." 11 est a souhaiter que cet
exemple soit imite par les autres societes asiatiques d'Europe, les travaux
bibliograpbiques etant de ceux qui rendent le plus de services a une
science, comme la notre, qui a ete l'objet de tant de reclierclies depuis le
commencement du siecle.

C'est pourquoi nous ne manquerons pas de citer la publication par la
maison Otto Harassowitz du catalogue de la bibliotheque du celebre
orientaliste Alfred von Kremer.

Etudes Htmiaeites.

Les reclierclies sur l'Arabie ancienne se poursuivent activement.
Depuis une trentaine d'annees seulement que les premieres inscriptions
h)miarites ont ete decliiffrees, l'epigraphie bymiarite a fait de grands
progres, et cependant nous devons nous contenter des inscriptions dedica-
toires que les explorateurs du Yemen rapportent en grand nombre. Aucune
fouille n'a pu etre encore pratiquee dans ce desert inliospitalier et aucune
decouverte arclieologique n'est venue jusqu'a present detruire ou affirmer nos
conjectures sur la civilisation des anciens habitants de l'Arabie meridionale.
Le decliiffrement des inscriptions a permis cependant aux orientalistes
de connaitre en grande partie le pantheon bymiarite. An point de vue
linguistique, la theorie tendant h accorder aux racines arabes une plus
large place qu'aux racines hebraiques dans la langue bymiarite semble
gagner du terrain. Toutefois nous attendons toujours l'inscription bilingue
que dissipera nos dernieres hesitations. Les semitisants allemands
sont depuis longtemps a la tete de ce mouvement epigraphique ; leurs
travaux sur l'hymiarite forment une litterature deja considerable.

Pendant l'annee 1899-1900, nous avons eu a enregistrer plusieurs
articles interessants dans le Journal de la Societe asiatique allemande.
loading ...