Egypt Exploration Fund   [Hrsg.]
Archaeological report: comprising the work of the Egypt Exploration Fund and the progress of egyptology during the year ... — 1900-1901

Seite: 15
DOI Artikel: 10.11588/diglit.12583.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.12583#0029
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/archaeological_report1900_1901/0029
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Archaeology, Hieroglyphic Studies, Etc. 15

kindly contributes the following account of its work during the past
year:—

" Les fouilles entreprises a Abou Eoash par l'lnstitut francais d'Archt;-
ologie Orientale sous la direction de M. E. Chassinat, assiste de M. Gombert,
ingenieur attache a l'lnstitut, out dure cinq niois. Elles ont perrais d'etablir
que la pyramide de pierre (No. II. de Lepsius) situee au sommet du
plateau qui fait face au village auquel la necropole doit son nom, a ete
construite par le roi Didoufri (IYe. Dynastie), le successeur de Kheops.
Des fragments importants des statues de double de ce Pharaon ont ete
decouverts, entre autres une tete fort belle, grandeur nature, taillee daus un
bloc de gres rouge du Gebel Ahmar, et la partie inferieure d'une statuette
royale, qui a livre pour la premiere fois le nom de banniere de Didoufri.
Les travaux ont principalement porte sur la face est de la pyramide, ou
s'appuyait la chapelle funeraire. Celle-ci a laisse peu de traces; elle etait
engagee au milieu d'importants edifices construits en briques crues. Une
chambre de ces annexes renfermait les statues de cinq enfants du roi (dont
une a e^e trouvee intacte), trois fils et deux filles, un sphinx en calcaire et
divers autres objets, ainsi qu'un fragment de gres rouge portant le nom de
la femme favorite de Didoufri. En avaut de la chapelle, les travaux de
deblaiement ont anient la decouverte d'une fosse longue de plus de trente
metres et profonde de neuf metres clans son plus grand creux, semblable a
celles qui s'ouvrent au pied de la pyramide de Kheops. Elle a ete exploree
sans grand succes : elle contenait, meles au sable et au sebakh, des debris
assez nombreux de statues royales, qui y avaient ete jetes pele-mele au
moment du pillage du cimetiere.

"Des recherches ont etc effectives en outre dans la region environnante.
Le terrain, dans maints endroits, a ete totalement bouleverse par les Arabes
qui ont exploite, pour en tirer de la pierre, la montagne et les sepultures
qu'elle renferme, ce qui en rend la reconnaissance difficile. Neanmoins,
elles ont occasionne la decouverte d'une grotte ayant servi de depot de
momies de chiens, que les Copts avaient transformee en chapelle.

" Le releve des tombeaux deblayes a Meir en 1899 par M. Chassinat,
commence l'an dernier par M. Cledat a ete acheve. Ce travail, qui
comporte de nombreux dessins et aquarelles, sera publie prochainement dans
les memoires de l'lnstitut francais. M. Cledat a de plus parcouru les sites
antiques compris entre Bersheh et Sheikh Abadeh et a recueille pendant
son voyage un nombre important de graffiti, dont une inscription Gheez.
II a egalement copie les fresques peintes dans l'eglise Copte souterraine de
Deir Abou-Hennis, qui reproduisent avec une naivete curieuse des scenes
du Nouveau Testament.
loading ...