Egypt Exploration Fund   [Hrsg.]
Archaeological report: comprising the work of the Egypt Exploration Fund and the progress of egyptology during the year ... — 1903-1904

Seite: 32
DOI Artikel: 10.11588/diglit.12053.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.12053#0048
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/archaeological_report1903_1904/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
32

Progress of Egyptology.

sur les fonilles anterieures, operees par les paysans, une assez belle serie
de masques en platre. Toute la partie du desert qu'elle occupe est criblee
de fosses peu profondes, creusees dans le sable, oh le mort repose enveloppe
le plus souvent dans une simple piece d'etoffe ornee parfois de maigres
broderies de laine de diverses couleurs, assez semblables a celles qui
decorent les vetements eoptes. La facilite avec laquelle ces tombes
peuvent etre mises a, jour et videes en a fait la proie facile des fellahs;
aussi bien peu etaient-elles intactes.

"Le groupe de tombes en briques offre un plus liaut interet archeo-
logique. C'est la, evidemment, que reposaient les personnages de haute
situation ou de fortune considerable. M. Gombert ouvrit plusieurs de ces
sepultures. Elles se composent d'une ou de plusieurs chambres de dimen-
sions modestes et ont du, pour la plupart, servir k une famille entiere.
Le mobilier qu'elles renfermaient, du moins dans l'etat oii il fut trouve,
etait plutot rudimentaire; les poteries en formaient, comme toujours, le
fonds principal. Les cercueils etaient fabriques grossierement et decores
de peintures d'une polychromie barbare. De grands vases en forme de zir,
encore munis de leurs couvercles scelles avec du platre, a demi remplis
de debris de cereales et d'une poudre brunatre d'origine vegetale, etaient
places 5a et la, appuyes contre les murailles ; d'autres petits recipients en
terre cuite contenaient des feuilles d'or battu.

"II semble que cette region de la necropole fut violee methodiquement,
cela a une epoque ancienne, alors que le plan en etait encore connu. Les
constructions les plus importantes, en tout cas, celles dont la masse etait
visible au loin, furent trouvees a peu pres vides. D'autres, plus petites et
plus pauvres, etaient intactes : le sable, pousse par le vent, les avait
recouvertes et dissimulees suffisament pour qu'elles echappassent aux
investigations des premiers explorateurs.

" En remontant plus au nord, c'est a, dire a proximite du village de Touna,
on rencontre les cimetieres crees sous le Nouvel-empire. lis ont, comme
on le sait, fourni maints objets fort beaux a tous nos musees d'Europe.
C'est la que Ton trouve ces verreries renommees et des specimens de
ceramique absolument uniques dans l'art industriel des ancien Egyptiens.
Malheureusement, le champs a explorer est vaste. De plus, il a ete
retourne tant de fois par les indigenes quhl est difficile, au premier abord,
de se rendre un compte exact de la facon dont il faut attaquer la
fouille pour qu'elle soit profitable. Mon attention s'etait portee sur une
tombe decouverte l'ecemment par les gens de Touna, qui en avaient
sorti un admirable cercueil en pierre, actuellement au musee du
Caire. J'avais pu constater qu'il etait construit au moyen de materiaux
loading ...