Egypt Exploration Fund   [Hrsg.]
Archaeological report: comprising the work of the Egypt Exploration Fund and the progress of egyptology during the year ... — 1905-1906

Seite: 81
DOI Artikel: 10.11588/diglit.12051.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.12051#0093
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/archaeological_report1905_1906/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
APPENDIX.

The following report has been most kindly furnished by M. Cliassinat on
the last two years' work of the Institut francais d'Archeologie Orientale
du Cairej unfortunately too late for insertion in its proper place. M.
Lefebvre, Chief Inspector of Antiquities in Middle Egypt, informs me that
he found a chapel of Eameses II in front of the temple of the same king
at Abydos. I regret to add that Sobhi Effendi Arif, the able inspector of
that district (see p. 18), is dead.

" L'hiver 1904-1905 a ete consacre a l'etude de monuments apparte-
nant a la periode greco-romaine.

" Depuis quelques annees, l'lnstitut francais avait porte entierement son
activite du cote des fouilles. II s'agissait de reprendre la tradition
momentanement interrompue des grandes publications de textes, qu'une
organisation nouvelle de notre Ecole m'avait contraint de negliger.

" J"ai copie in-extenso les inscriptions du mammisi d'Edfou, recemment
deblaye par le Service des antiquites, sauf la cour qui a ete degagee par
mes soins. Les scenes qui decorent ce petit edifice out ete dessinees par
M. Pieron, Membre de l'lnstitut archeologique, qui a fait en outre le releve
architectural complet du temple et une reconstitution de son etat primitif.
Ce monument, qui est actuellement le seul du genre dont on puisse faire
une etude a peu pres definitive, le mammisi de Denderah etant encore en
partie enfoui dans le sebakh, presente beaucoup d'interet au point de vue
religieux et mythologique. La plupart des elements employes dans la
composition des tableaux relatifs a la naissance d'Harsamtaoui sont
empruntes a des temples d'epoque plus ancienne, tels que Louxor et Deir
el-Bahari.

" II m'a ete donne de faire une remarque importante en nettoyant les
hieroglyphes de la paroi du fond du sanctuaire. Us etaient enduits,
au registre superieur, d'une couche de stuc blanc tres fin sur laquelle on
avait applique une pellicule d'or. Des fragments du metal precieux etaient
encore en place. Ce fait fixe un point de detail passe inapercu jusqu'a
present concernant la decoration des temples ptolemaiques et montre, ce
que les textes semblent affirmer d'ailleurs, que leurs sanctuaires pouvaient
etre parfois dores, dans certaines parties tout au moius.

G
loading ...