Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: VIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0016
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
via INSTRUCTION

Réponse.

Elle ne les met pas dans l'impuisiance
de faire des actions bonnes en soi, com-
me d'assilier dei milerables, de rendreju-
stice à ceux qui la demandent, de bien
gouverner un Etat, de servir courageuse-
ment là patrie, & autres semblables de-
voirs de la vie humaine, qui étant conii-
derezdans eux-mêmes, sans pénétrer dans
l'esprit de celui qui les accomplit, sont di-
gnes d'aprobation & de louange. Mais
puis que nous supposons que la corruption
originelle est encore dans ces personnes,
& que par consequent leur volonté est: tout-
à-fait détournée de Dieu & tournée vers
elle-même, parce que c'est en cela que cet-
te corruption consistej il est; indubitable
que quoi qu'ils falîent, quoi qu'ils entre-
prennent , quelque resolution même de
bien vivre qu'ils puissent prendre, ils de-
meurent toujours dans cette dépravation
générale, qui les attache à eux-mêmes, &
qui leur fait rechercher en toutes choies,
la satisfaétion de leur amour propre.
Motus quo Or le pèche, dit S. Augustin, n'eft autre

ipsa volun- cy0se que [e mouvement par lequel la volonté se
tas avéra- J ' ... ' . ,,

com- détourne du bien commun 0" immuable, €7"
snuni atque r tourmvers \es biens, ou qui lui sont propres ,
tabilibono; ou qui sont hors d'elle* ou qui sont au défions

pria vcl a- . « el*

]iena , vel infima , atque omnia commutabilii convertitur bona. 4%%°
Hb* 3î de lib- arbjt. c« ï.
loading ...