Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XIV
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
%iv INSTRUCTION

il étoit nécefsaire qu'après ce temps-la, Dieu
donnât sa loy écrite pour remède a l'ignorance
des hommes sélon ce que dit S. Paul-, Que la
loy donne la connoissance du péché, b Adats a*
prés que l'homme a été inssruit par la loy, afin
qu'il sut encore convaincu de l'autre partie de
son orgueil, qui ejl la confiance en ses propres
sorces , s'imaginant pouvoir saire tout le bien
qu'il connoissoit : il a sallu qu'il ait été laijsé
à lui-même dans Vétat de l'ancienne loy3 asin
que tombant dans le péché, C7" connoissant par
Va sa soiblejse, il reconnut qu'il avoit besoin
de sa Grâce j & qu'ainsi sa vanité sut rabba-
tué en ce point, aussi bien qu'en V autre \ son
expérience lui aprenant, qu'il ne pouvoit pas
faire le bien dont il avoit la connoifsance. Et
c'ejl ce que nom enseigne l'Apôtre lors qu'il dit j
Que Dieu envoyant son sils dans le monde, a
satt que la jusiification de la loy s'accomplit
en nom, ce qui étoit impossible k la loy en ce
qu'elle étoit soible a cause de la chair s c^efl-à-
dire a cause de la soiblejfe de la chair qui étoit
dans l'homme par la corruption intérieure que
le péché a saite en lui j d'où il arrivoit que quoi
que l'homme eût reçu la loi^ il étoit vaincu
par sa concupiscence.

Néanmoins il saut remarquer que com-
me avant la loy Dieu a éclairé particuliè-
rement quelques personnes choifîes, en qui
il a conservé la connoissance de ce que les
hommes doivent & à Dieu & au prochain,
en quoi consiite toute k loy: de même a-

vanE
loading ...