Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XV
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0023
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. xv
vant J. C. & avant Moïse il a répandu iâ
grâce par une anticipation de miséricorde
sur les Patriarches & les Prophètes, & quel-
que petit nombre de justes qui vivans ou
sélon la loi de la nature ou sous l'ancien
testament, ne laiGbient pas d'appartenir
au nouveau, & d'être Chrétiens en effet >
quoiqu'ils ne lefussent pas de nom: Non-
dum nomine, sed re ipsa Chnfliani', comme
les appelle S. Augustin.

Demande III.

Qu'a produit dans les hommes le pré*
mier de ces remèdes, qui elt la loy?

Réponse.

Il leur a fervi à guérir leur ignorance,
en leur donnant la connoiffance du bien,
& du mal, que le péché avoit obfcurcie.

Mais nous aprenons de St. Paul, que Lex ergo
la loy n'a pu donner la vie ni donner moien J^Sfist
aux hommes de devenir juftes ; parce qu'au- Dii? Abslt-
trement elle auroit été contre les promef- dira "ifie*
fes que Dieu avoit faites à Abraham, de J^fiar?
juftisier les hommes par la foi. a Car fi elle Terè ex le»
avoit pu empêcher, dit S. Thomas, le viole- $5jjf^.J<r
ment de la loy. elle auroit été manifélément Gai. 3.au

J 1 J J sa] Si e-

transgreffiones removeret, tune manisestè effet contra promissa Deî J
quia justttia esfet per alium modum quam Deus promisit , quia esfet
per legem 6c «on per sidem : Manifestat lex in&rmitatem humanam ,
in quantum homo non potest vitare peccatum nisi per gratiam quas p«
Ugem non dabatur. Tfom, i» Ctmm, tf, U G«h Ifam in t. 4. toi*
loading ...