Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XVIII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0026
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
xviii INSTRUCTION

Réponse.

Parce qu'elle ne causoit la mort, &n'é-
toit vertu de péché, que paroccadon, &
à cause de l'indispositipn des hommes char-
nels, à qui elle avoit été donnée.
Nelexcul- De peur ^ dit S. Augustin, quotrne crût
q^id sub'. 1U€ PÀpotre blamoit la loy en difant; quod
junxK, in impossibile erat legi ; il ajoute autti-tôti
mabacur m quo innrmabatur per carnem i pour nous
^1*7 marquer que la loy commun doit, & ne faifoit
emm ju- pas qu'on l'accomplit^ parce que n'étant point
nun im- accompagnée de la Grâce, la chair lui resis-
pkbatjquia toit invinciblement. Lex enim jubebat

caro, ubi i i . • -

non erat non împlebat, quiacaro, ubi non erat gra-
graiffiïè tia' iriviâissiinè resistebat.
r«&ft«b«. Et c'elt ce qu'il avoit apris de S. Paul,
n"b A- °iui explique lui-même quelle eft cette soi-
p*p jerw.bleiTe de la chair, qui saisoit que Fobser-
6 c' 7° vation de la loi, étoit imposfibleaux hom-
WSaPien- me>, lors qu'auffi-tôt rtprés il ajoute : * Que
iaimica eftprudence de la chair efl ennemie de Dieu ,
enim Def ' Z7'*^ point fourni se h la loy de Dieu,

non eft qu elle n'y peut être soumife. Ce qui nous
îeïenim &it voir, dit encore S.Huguftin: b que ce
poteft. étoit point par Le vice de la loy au elle n'é-

Rom. 8.7-. ' ' ,. l ■ j i

[b] Neque toit pas accomplie, le vice delà pru-

suo vino dence de la chair - que la loi découvrait. mais

non impie- . . a 1 . , *

barurlex, qui ne pouvait être auen que par la Grâce,
fnidènux Ainfi nous voyons que la vérité Catho-
cimis, lique touchant la loy eft entre deux héré-

quodvi- Ç
tium per

kgem demonftsandum , per gratiarn sanaudum fuie. Ang* de S$ir- é-
Lit. f. »J>.
loading ...