Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XX
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
xx INSTRUCTION

Demande V.

Dites moy plus particulièrement pour-
quoi la loy n'a pu donner à l'homme la
sorce de saire le bien & d'éviter le péché?

Réponse.

Parce qu'elle éclairoit l'efprit & ne chan-
geoit point le cœur. Et ainfi laiflant tou-
jours l'homme dan* la dépravation de favo-
lonté,qui efl l'amour des créature,:. 6c de foi-
même, opposéàl amour de Dieu; elle ne
pou voit pas empêcher que l'homme defti-
tué de Tefprit de l'amour de Dieu, que
la loy ne donnoit point, ne fe recherchât
lui-même dans toutes fes actions.

C'eft la raifon que donne fouvent S. Au-
Hïsatque guftin de cette impuifîance de la loy à fai-

hujusmodi t> , s J

contesta- re taire le bien 5 Le Docteur des nattons,
Doaoriîie dit-il, monftrt évidemment que la loy n'a pu,
Gentium ruiner le péché, mais quelle fa plutôt augmen-
deniero" té*. & que c'eft k la Grâce a le ruiner, parce
sondit, le- ^ue ja [0y ne foi font autre chofe que comman-
fouàiffe der ^ la foiblejse de s homme fuccombe, au lieu
auserre, „u [a Qrace s aide en lui infrirant f amour

fedpouus 7 Jl

auxiffe £r la charité.

^c0cdatum Et l'un des plus grands desenfeurs de
aufertgra-ph^tîe pdagienne ayant dit, que Dieu
nkm ?«" par sa bonté avoit donné la loy aux hom-

jubere no- mes
vit cui fuc-

cumbit infirmitas , gratiâ juvare , qua insunditur charicas. xAng, ad
"Bonis. lu u e. 8.
loading ...