Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XXXVII
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE, xxxvij
anatheme contre lui-même, & ne l'ait re-
gardé comme l'ennemi de la Grâce de
J. C. parce qu'elle a fort bien jugé que ce
n'eû: pas assez de confesser ainsi générale-
ment la necessîté de la Grâce ; si on ne le
fait au sens de TEglise, c'est: à-dire, si en
particulier on ne demeure d'accord quelle
est: cette Grâce nécessàire tant en soy qu'en
sa manière d'agir j & à quoi elle est; neces-
saire.

C'est: pourquoi S. Augustin se crut obli-
gé de faire ua livre pour examiner la pro-
festion de foi de cet hérétique, & faire
voir en quoi cette confession, qui parois-
soit d'abord si saine, étoit différente de la
créance Catholique. C'est: le livre qu'il a
intitulé de la Grâce de s. C. dans lequel
l'une des principales choses qu'il fait, est:
de montrer que la vraye Grâce nécessàire
pour chaque bonne aétion n'est: autre cho-

-Âd Ho 's

se qu'une inspiration d'amour de Dieu qui nous libj~ °"'y%
porte à saire le bien que nous connoisfons avec
une ajsettion sainte. Car pour marquer à
cet hérétique quelle est la Grâce de J. C.
que la foi nous enseigne, & qu'il devoit
avouer pour n'être plus tenu pour héréti-
que, il dit toujours 5 que c'efl s'inspiration inspîratîo
delà charité par le S. Esprif, le don de lajjjJ^JPg
charité qui nous fait aoir\ non pas seule- tum san-
ment le don de la [cience^ qui nous sait con-GraU ck.
nohre, Zïne Grâce que Dieu, répand dans le ^o3s9a*u
sonds de nos âmes avec une douceur inessable, eam gra-
loading ...