Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XLIV
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0052
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
xLiv INSTRUCTION

ut cognîta ^ nom croions ce que nom devons aimer, mais
faciamus ; qUe nom aimons ce que nom croions. Ceftpour-

nec solum . r /. . J ^

ut diligen- <Iu<h p on veut appeller cette grâce une mftruaton,

da creda- on le peut saire', pourveu qu'on avoue que Dieu la

mus, ve- , r jj >r i i .

rum etiam repana dans le sonds des cœurs avec une douceur

diiig^mus.3 inessAble, d'une manière aussi haute que fecrette ,
h 32c gracia non seulement par ceux qui plantent quiarro-

si doârina r . j ; - t ■ * ■ r

dicenda &Jent m dehor semais par lui-memjs qui Je tenant ca~
cenèsic di- chê^donne V accroisement au dedans, ©° dételle

catur ut al- r ,.. ,/ rit ■ ,

lius & \n-Jortc qu ^ ne découvre pas Jeulement la vente
tenus eam qu'on doit suivre.mais quil donne encore la cha-

33e s cum * .. -, J ' i

înefFabiii ritepour Vaimer, Carc^efi ainfi que Dieu enfeigne
credàcur* ceux ^ sont appe^ez- félon son décret j leur don-
ïnfundere, nant en même-temps, O" de sç avoir-ce qu'Us ont k

non solùm r ■ ^ i r • y-i r > ■

per eos (\\î\)Aire > désaire cequ ils savent. Et amji celui,
plantant & qui sait ce qjfâj doit faire & ne le fait pas a pas
trfnsecus ,encore esléinjlruit de Dieu sélon la grâce, mais
ser ss[*m s€Ulemem félon la loi', ni sélon Pejsrit, mais jeule-
sum qui in- ment sélon la lettre. Il ert donc visible,selon ce
SnTsuûm Perei que les bonnes pensécs avec l'amour
ministrat appartiennent à la grâce $ mais que sans Ta-
^tïïr'nôn mour, elles n'appartiennent qu'à la loi.

ostendat tantummodo veritacem , verùm etiam impertiac charitatem.
Sic enim docet Deus eos qui secundum proposuum vocati sunt , si-
mul donans , & quid agant seire , & quod sciunc agere. Qui au-
tem novit quid efl quod ficri debeac , & non facit, nondum à Deo
didicit secundum graciam , sed secundum legem , non secundum spi-
ïiîurn , sed secundum litteram. Aug. de Grat. Chrisii, Ub. t. c. 13,

m

Demande VI.

Si la Grâce chrétienne cil une inspiration
d'amoqr , & de charité j il semble qu'il
n'y ait que les justes qui aient part à cette
Grâce chrétienne?
loading ...