Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: XLIX
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRÂCE, xiix
Dieu j & par le mouvement de la charité»
ce qu'elle ne saisoit que pour elle-même?
& par le mouvement de Ton amour propre.
Et ainsi il est clair que la Grâce chrétienne,
dont le propre est de guérir la volonté, & la
rendre bonne, doit être le don de l'amour,
& l'inspiration de la Charité.

,Celi le raisonnement ordinaire de >S.
Àugustin contre les Pelagiens ; & c'est par-
la, qu'il leur prouve que nous ne rece-
vons pas seulement de Dieu, de faire le
bien, si nous le voulons; mais que Dieu
nous en donne la volonté même -s parce
que la bonne volonté n'eu: autre choie que
la charité 5 que l'Ecriture nous témoigne
être un don de Dieu: Quasi virol aliud Aug. &
Jît bona volumes ; quam charité ; cjuam serip- l m
tura nobis ejje clamât ex Deo^ à Pâtre da- e. zt-
tarn ut silii e)us ejsemus.

Et en un autre endroit, il montre que
cela s'étend â toute sorte de bonne volon-
té, jusqu'au moindre desir du bien, CarQujde(t
qu'efl-ce que le dejir du bien, sraonla. Charitéjemm bonî
dont l'Apôtre dit clairement qu'elle vient ^ ni'si'chad-
Dieu : Et il ne saut pas se persuader que son tas fie qui

• J i r r cl- Joannes

commencement vienne de nom, t?-1 Ja perfection Apostolus
de Dieu-, mais puvs que la Charité vient de sineambi-

. . ' * . guuate lo-

JJieu, nom La tenons toute de Dieu. qukur di- '

Et remontant jusques au prémier prin-J^ex*13*
cipe de cette doctrine sainte, il ne prou- Deoefi:

* cium ejqs
ex nobis,

te perseSio ex Deo , sed si eharicas ex Deo 3 tota nobis ex Osï
est. lAtig* a. ai 'Bonis» Uh c.

/
loading ...