Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 7
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0077
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PREFACE. 7
Après Saint Paul, il faut avoiier que le
plus grand Docteur & défenseur que la
Grâce ait eu dans la suite de tous les sic-
elés, c'est Saint Augustin le plus fidelle
& le plus éclairé de tous les Disciples de
cet Apôtre sur ce Mystere. Dieu l'a sus-
cité pour l'opposer comme un mur d'ai-
rain à l'heresie des Pelagiens & de leurs
Testateurs, laquelle étoit d'autant plus dan-
gereuse, qu'elle attaquoit nôtre Religion
dans le cœur, en combattant la Grâce de
Jesus-Christ, & qu'elle aneanthToit sa qua-
lité de Sauveur, son Incarnation, sa Mort
& tous ses mysteres, en niant le besoinde
la Grâce qui en est la sin & le prix. „ Tou-
rte l'Eglise, dit Saint Prosper, a com-
„ battu cette erreur sous ses enseignes,
„ & elle a remporté de continuelles vic-
toires vingt-ans entiers sous sa condui-
te. Viginti amplius anni funt, quod contra £oiia°nfub
inimicos gratiœ Dei catholica acies hujm viri init.
duiïu pugnat £r vincit. Et vincit dico, quia
non patitur rejsirare quos vicit, <y in quorum
excidiumunam cunttorum facerdotummanuJen-
tentiam scripfît. La Grâce a été fi puiffân-
te dans fa bouche, qu'il a été regardé de
fon tems par tous les grands hommes qui
le connoissbient, comme un Oracle du
Ciel j que les Pelagiens font devenus l'hor-
reur & l'exécration de toute la terre j que
les souverains Pontifes & l'Eglife Romai-
ne ont adopté fa doctrine ; qu'ils ont ren-

^ ^ ^ ^ ^ voié
loading ...