Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 8
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0078
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
■8 PREFAC E.

voié les Fidelles à Tes écrits pour s'inftrui-
re sùrcment de ce grand mystere; qu'ils
ont déclaré qu'on ne pouvoit pas le loup-
çonner de la moindre apparence d'erreur
sur ce point de la doctrine de l'Eglise, &
que c'étoit une grande injustice de l'accu-
ser, comme sailbient les Demipelagiens,
d'avoir excédé en quelque chose en défen-
dant la Grâce de Jesus-Christ contre ses
adversaires. Comme cette Grâce divine
avoit éclaté d'une manière fi extraordinai-
re dans la converfion de ce grand Saint,
qu'elle remplifloit fon cœur comme d'un
torrent de délices, qu'elle le rendoit par
sa foi & la fainteté de fa vie une lampe
ardente & luifante , il imitoit parfaite-
ment le grand Apôtre fon maître, il ne
cherchoit que les occafions de la faire con-
noître & de la communiquer à tous les
hommes s'il avoit pu. Il laprêchoit, pour
ainfi dire, fur le toit des maifons, il fai-
foit retentir fa voix dans les aflembiées des
Fidelles, il la foûtenoit dans les Conciles,
il l'expliquoit & l'éclairciffoit dans fes li-
vres, il en inftruisoit les grands, les igno-
rans, les favans, les laïques, les Moines,
les Prêtres, lesEvêques, les Papes, tous
les états & toutes les conditions : & tous
généralement, fi-tôt qu'ils commençoient
à l'entendre, demeuroient dans un filen-
çe refpectueux , reveroient en quelque
forte ses paroles comme des decisions. Il

vaut
loading ...