Arnauld, Antoine ; Barcos, Martin de
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 5
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0097
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. $
posé des merveilles si surprenantesà l'espritRnm,
humain, qu'il s'écrie , ?E veux, messre-^1'
tes , que vous sâchiez, ce myflere, afin que vous^olovos
ne soyez. point [âges a vos propres yeux. Maisf^res,
ce qui eit remarquable, c'eil que de toutes ™ysterium
les Lpitres il r. y en a point ou il parle d une suis voois-
maniére plus forte & plus capable de jetter ^ts*s>
l'effroi dans les coeurs, que celle qu'il écrit,
aux Romains > ce qu'il n'a pas fait (ans une
conduite particulière du Saint Esprit, qui
vouloit montrer par là que cette doctrine
devoir se répandre dans tout l'Univers, étant
publiée dans la ville de Rome, qui éroit pour
lors la Capitale du monde. G'est la réssexion Epist.
quefàisoit S. Augustin: LA Lettre,JJJjJ,.
que P Apôtre a écrite aux Chrétiens de Rome par- De gracia
le de la Grâce avec une recommandation parti- datione?"
culiere. afin que la connoissance de ce mysferamz*imè2i
i n ■ n ■ i ■ , Romanos
commençant par la ville qui ejloit la Capitale Apostolica
du monde, se repandit en toute la terrre. epistoia io-
' S t quicur, ut
o. indese
Q_UESTION. VL prsedicatio
ejus velue
Pourquoi dites-vous que l'obligation qti'onttà_eapiteor-
les Ecclcfiaftiques de conduire les Fidèles, de- be diffun-
mande qu'ils [oient amplement instruits sur /^derec•
matière de la Grâce .
G'ell que sans cette inslructien ils ne
peuvent s'acquitter que tres-imparfaitement
de ce ministére \ ne donnans pas allez à Dieu
dans le service qu'ils rendent auxames, fau-
te d'être bien persuadez qu'ils ne sont que
les instrumens & les organes de la Grâce,
A 3 Se
loading ...