Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 7
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0099
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 7

I ' Q_u e s t i o n II.

Dites-nous quels font ces sèns dans lesquels
en peut prendre ce mot de G race ?

Il eit néceiïâire pour les marquer, dedi-
stinguer entre la grâce considérée dans le sein
de Dieu, & cette même grâce regardée hors
de son sein & de Ton cœur.

(Question III.

Qu'entendez.-vous par la grâce que vous di-
tes être dans le sein de Dieu ?

J'entens la bonté, la bien-veillance Se l'a-
mour gratuit de Dieu envers les créatures, Rv01^
dont parle S. Paul : AFIN que la promefse utsecûn-
saite a Abraham par grâce , demeure ser- ^™ |rr*^t
me. Car par ce mot de grâce , l'Apôtre sie promis-
n'entend autre chose que l'inclination & Ta- faS!*
mour que Dieu a eu de toute éternité pour
ses Elus : c'est dans ce même sens que l'E-
criture dit que la Vierge, Moïse, Noéonc
trouvé grâce auprès de Dieu ; c'est-à-dire,
qu'ils ont été ses savoris,8c qu'il a eu pour eux
une bien-veillance toute sînguliere. Mais ce
que Ton doit particulièrement entendre par
ce mot de grâce, pris en cette lignisication,
c'est cette bénignité & charité qui a porté
Dieu à sormer de toute éternité le des-
sein de donner son Fils au monde , par le
plus grand amour qui ait jamais é:é. C'est
ainli que le prend l'Apôtre, lorsqu'il dit,

A 4 LA
loading ...