Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 10
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0102
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
io DOCTRINE DE L'EGLISE
d'avec la nature aulîi bien que les opérations
de Tune & de l'autre-, qu'ils ont enseigné
être d'un ordre bien disférent ; les unes étant
purement naturelles, & les autres étant sur-
naturelles. On s'est encore plus précaution-
né à ne point marquer par le nom de grâce
les dons de la nature, depuis l'abus quon a
reconnu qu'en faisoient les Pélagiens, qui
cachoient leur venin sous ce mot équi-
voque.

Question VII.

QUesl-ce donc qu'on entend communément
par la grâce considérée hors du sein de Dieu ?

On entend les dons surnaturels que
Dieu accorde avec une bonté toute gra-
tuite , pour servir au salut des hommes,
& pour les aider à acquérir la vie éter-
nelle.

CHAPITRE III.

Des diverfes fortes de Grâce.

(Question t.

De ces dons y en a-t-ilde plujieurs sortes?
Eph. iv. Oij j ; car les uns ne contribuent point par
consum- eux-mêmes au bienôcà l'avantage de ceux
Snaorum *ïu* ^es reÇ°ivent > mais ils font accordez pour
in oPuTUm l'utilité de PEglife , POVR la perfeBion
iTïdifica-'^ Saints. €r pour Védisication du Corps my-
tionem fiiqtiç de fESVS-CHRISJ, comme dit S.

corpons "* * Paul-
loading ...