Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 17
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0109
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. iy t

^perhoc

sjll ouvrage de Dieu^puis queVhbmme aete créé voiuntatis
£>//<?. S. Fulgence dit la même chose, bel\mr™*
hD IEV a créé par une pure bonté le premier &us esset,
homme dans la justice 5 C7" */ a donné la nonha-
puissance de le connoitreCr de l'aimer. Pour les ,bensv0~

/ •u . . r luntatem.

Conciles, celui d'Orange parle ainli, c E N- Bona igitur
CO RE que la nature humaine eutperseveré^^
dans l'état parfait dans lequel elle avait étécréé-y Dei ,cum
elle ne s'y sut pas conjervée sans le fecours ^«abmofa-
Createur. Celui de Trente, a SI quelqu'un ne &us eft

IL. . 1 * , homo.

veut pas reconnoitre qu Adam le premier hom> rv] Deus
me* en transoressant dans le paradis lecomman- Pnm0 ho*

. ^ i • • • i r • mini l11^

dément de DIEU, perdit incontinent la fain- gramicâ
teté& la jufîice en la quelle il avoit étécréé^il bonum^e-
foitanatheme. Et cette doctrine eft si conftan-cic»facul-
te,quefaint Auguftin prouve invinciblement q« rogS"
qu'il eft impoflible que l'homme ait été cré^gg^
autrement. nisinfo-

riiit.

te] II. Conc Àuraus. can. 19. Natura humalia etiam si in illa integritate ia
qua condita estpermaneret, nullo modofeipsam Creacoresuo non adjuvante
servaret. [d]Conc. Trid. Sess. s- can. 1. Siquis non confitetur primumhomi-
nem Adam , cùm mandatum Dei in Paradiso suisset transgressus, statim fan-
âitatem 6c justitiamin qua constitutusfuerat amisisse, anachemasit.

Q^UETION VIL

Sur quoi sesonde S. Augufin, pour préten-
dre que l'homme n'a pîi être créé autrement que
dans létatdegracs ?

Il iê fonde fur ce qu'il a été créé (ans péché}
& voici le raifohnement qu'on peut former
furfes principes. Eftrefans péché , avoir la-
me sans tache ôc fans fouiileure, Tesprit fans
ténèbres, le cœur fans iniquité, le corps sans

B cor-
loading ...