Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 18
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0110
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
18 DOCTRINE DE L'EGLISE
corruption & sans mortalité, c'efl être dans
l'état de la grâce santifiante. Or eft-il que
l'homme a été créé sans péché , sans tache,
sans soiiilleure, & sans infirmité} ce qui eft
une vérité claire dans S. Augustin, 6c qu'on
ne peut concevoir autrement, à moins que
de vouloir faire Dieu auteur du péché de
l'homme, aulîi bien que de sa naturd. Donc
il a été créé dans la grâce.

(Question VIII.

AdaiSy direzj-vous, Vhomme ri'a-t-il peint
pu être créé [ans grâce aujfî bien que sans péché?

Non, car de même que l'homme , qui
est toujours capable de la vûë ou de l'aveu-
glement, de Fouie ou de la surdité, parce
qu'il a des sens capables de ces opérations ;
de la santé ou de la maladie , parce qu'il a
un corps capable de sentiment î de la fages-
se ou de la solie, parce qu'il a un esprit ca-
pable de connoilîance : a néceflairement la
vûë 6c 1'oiiie , lorsqu'il n'eft ni aveugle ni
sourd 3 a néceflairement la fanté , lorsqu'il
n'eft point malade j eft néceffairement sage,
lorfqu'il n'eft point fou: Ainfi, un homme
aiant une ame sufceptible de la grâce & du
péché, il s'ensuit infailliblement que quand
il est fans péché, il a la grâce; 6c quand il
n'eft point injufte, il eft dans la juftice. Or
S. Aug. nous apprend que l'homme, dès le
£a?o7n.Can- moment de fa création, a été capable de la
tiq. edit. grâce Se du péché : " IL a elle créé dans la
loading ...