Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 25
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0117
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE îj

rite est établie sur ces deux principes de
Saint Augustin : Il est irapossible que la
misere 6c la peine précèdent le péché : Il
est imposlîble que la peine 6c la mifere ne
suivent pas le péché j l'un & l'autre n'eft pas
fondé sur quelque Loi positive , mais sur la
Loi éternelle, contre laquelle Dieu ne peut
non plus agir que contre lui-même , 6c sé-
lon laquelle il est nécelTaire que toutes cho-
ses sbient réglées : car cetre Loi éternelle,
qui n'est autre chofequela Loi de Dieu par-
saitement équitable 6c souverainement juste,
demande que l'ordre deschoses (bit immua-
blement observé , sans qu'il y ait rien qui
puisse en aucune sorte le troubler. Or cet
ordre exige que l'innocent soitexemt de pei-
ne ; car la misere 6c le péché ont une union
si étroite , qu'il ne se peut pas saire que Dieu
charge sa créature innocente d'un joug ausîi
insuportable que celui que portent mainte-
nant tous les ensans d'Adam. Un homme ju-
fte qui gouverneroit le monde , ne seroit ja-
mais porter la peine à une personne qu'il con-
noîtroit exemte de saute : comment eft-
ce donc que Dieu pourroit produire un in-
nocent dans la misere ? 11 saudroit qu'il vint Lib. il
au monde par hazard , Se non par la con- ?Jerirsf
duite de la Providence : SOV Sun Dieu ^f" '
jusie^dit S.AuguHmyHul m petit efire miferable, ?jJ0DJ^
s'il ne Va mérité, mo mitec

effe, nifi

0 mereatur
. poteft.

B $ Qja e s-
loading ...