Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 32
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
3z DOCTRINE DE L'EGLISE

QUESTION VI.

Que nous aprend ce pajsage de Saint Pros
per}

Que ce qui est cause que l'homme ne
peut pas se reconcilier avec Dieu par lui-
même , c'est qu'il n'a plus cette vigueur
de liberté qu'il avoit auparavant 5 êc que,
Epîfi. comme dit S.Augustin, NOVS avons
vitaiem Per^H far fânormitc du premier péché le libre
Liberum arbitre pour aimer Dieu. Ce qui supose

ïbdiîigS- ^onc 9ue dans l'état d'innocence , il eût
dum pû faire par cette force du libre-arbitre,
mi pTJaï tout le bien dont la créature est capable ;

gerd?diatc a*ailt en ^a puilTance de croire en Dieu,
mus.'1 de l'aimer, de vivre dans la justice, & de
ne point pécher s'il eût voulu , 6c par con-
sequent de se conlèrver & de perseverer
dans la sainteté.

Q_U E S T I O N VII.

~D*ou venoit cette sorce de la liberté de l'hom-

me}

Elle vcnoit de la sonte Se de l'intégrité
de cette même liberté : Car de même que
le corps est d'autant plus fort qu'il est plus
sain } ainsi plus la volonté est dans la santé,

m Epist Plus e^e a ^e f°rce ; ^ P^us e^e a ^e *°r"
«7* ad ce j plus elle est libre à exécuter ce qu'el-

voiumas Ie àetire, & à surmonter toutes sortes
tanc6 nbe- d'obstacles : z PLVS la volonté eft saine,
iSorT dit S. Augustin, plus elle eft libre.

Q.UI-
loading ...