Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 38
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0130
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
;8 DOCTRINE DE L'EGLISE

qu'elle soit, peut s'empêcher de saire le
bien , ou se précipiter par elle-même dans
le mal ; mais elle ne peut saire le premier,
ni éviter le sécond sans la grâce , qui eft la
perfection & l'accomplissèment de la puis-
sance naturelle qu'elle a pour le bien. La
raison décela est, que la justice eft une cho-
ie tellement élevée au deiTus de la volonté
de l'homme, qu'à moins qu'elle ne soit
fortifiée par la Grâce , il eft impossible
qu'elle y puisie atteindre , soit qu'on la
considere devant ou après le péché.

(Question XIV.

Cette grâce necessaire a l'homme pour fe con-
server dans l'état d'innocence , étoit-elle lame-
nte que celle qu'il avait reçu dans sa création}
Non ; car comme une personne qui a la
santé , a befoin , pour se la conferver ,
d'autre choie que de cette même fanté , &
qu'il faut qu'elle emploie pour cela les aîi-
mens ou les medicamens; de même l'hom-
me pour fe maintenir dans la Grâce en la-
quelle Dieu l'avoit créé, c'eft-à-dire, dans
l'état de juftice & de fainteté qui faiJbit fa
force & fa fanté fpirituelle en l'unifiant à
Dieu , avoit besoin d'un autre fecours ,
qui lui donnât le pouvoir de perfeverer
dans la foi êc dans l'amour , en quoi con-
iifîoit cette union qui faifoit sa vigueur.

Que-
loading ...