Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 46
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
4<S DOCTRINE DE L'EGLISE
infidellcs, quelle est la foiblesse de la vo-
lonté de la créature , & dans la perseveran-
ce des Anges fidelles , ce qu'elle peut pour
le bien , quand elle est aidée de la Grâce ,
& encore mieux quelle est la puissance de
cette Grâce, par laquelle J e s u s-C h r i t
l'a relevé de sa chute , £c la différence de
cette dernière d'avec la première.

Q_u e s t i o n XXIV.

En quoi conftjle cette difsérence de la grâce
de Jésus-Christ d'avec celle d^Adam '

On en peut remarquer plusieurs : Pre-
mièrement celle d'Adam le mettoit dans la
main de fonconseil: celle de Jésus-Christ
le met dans la main de Dieu. La première
étoit seulement suffisante ; & la séconde est
efficace. L'une donne seulement le pou-
voir d'agir \ & l'autre le pouvoir, 6c Fa-
ction. La première attend que l'homme
veuille ; la séconde change sa volonté. La
première dépend du contentement de
l'homme & de sa coopération $ & la sécon-
de le fait conlentir 6c le fait coopérer. L'u-
ne est déterminée à son action par le liber-
arbitre y l'autre détermine 6c applique le
libre-arbitre.

Q^u e s t i o n XXV-

D'où se prend cette disférence ?
De deux raisons qu'apporte S. Augustin.
La première est , que l'homme innocent

étant
loading ...