Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0145
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE.

comme dit Saint Augustin, mais depuis le
peché, il n'a plus qu'un corps de mort. Il
erl vrai qu'il avoit la première mortalité,
qui est de pouvoir mourir , mais il n'avoit
pas la séconde, quiest la necessitéde mou-
rir ; comme il avoit ausîî la première im-
mortalité , qui est, de pouvoir ne pas mou-
rir ^ mais il n'avoit pas la séconde, qui cil
de ne pouvoir pas mourir. Cet avantage de
l'immortalité de l'homme est clairement é- s u
tabli par ces paroles du livre de la Sagessè : 2.3.
DIEV a créé l'homme immortel... Mais /te^ithomi-"
mort eft entrée dans le monde par l'envie du nem inex~
diable. C'estcequi obligea les livèques as-w .1]3
semblez dans le Concile de Diospolis pour invidiâi»u-
Ja condamnation des erreurs de Pelage aboli mors
saire ce canon : zTOZJS les Evéques qui1^
ont ajfifté k ce Concile ont été d'avis quex*™m
quiconque dit qu Adam le premier homme a omJbus"*
elle créé mortel * en forte que soit qu'il p£-EPifcoPis
chat ou qu il ne pechatpas, il sut mort, non inhoc
en\punition de (on peché, mais par la neccsU- Conci!l°>

> i ; ,t r,r- > J ntquicnn-

p de la Nature, il Joit anataeme. quedidt

Àdam pri-

rrium'Ho-

minem

mortalem

saûum, ira

ut fivepec-

caret (ive

non pecca-

ret.more-

retur,non

peccati

merito sec!

neceflîtaie

natur«,a-

roivit in
em ter-

D 2 CHA-

nathem?
sie.
loading ...