Arnauld, Antoine ; Barcos, Martin de
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 57
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 57
îeur qui est ce fondement dont parle l'A-
pôtre : PERSO N NE , dit-il, ne peut *>cor. 34
pepr d'autre fondement, ^«e ^«i <?/? de- ment m»
j*pofe\ qui eft fesUs-Chrtft : en ôtant ^un,^d^;sE
c'est ôrer l'autre : car celui qui nie la ma- "onST1
ladie , dit qu'on n'a pas besoin du Mede-.^6^.
cin : CE V X qui font en santé dit Jesus- mm est
Chrisl, n'ont pas befoin de JHedecin. estchris-

tus Jesus:
Q^u e s t i 0 N VI. CaJNonest
opus va-
Cet article a-t-il été attaqué far quelques Hc-
retiques .?
Oui, Pelage & Tes Sectateurs l'ont ouver-
tement combattu , tâchant de ruiner par-
la la grâce du Fils de Dieu. Car en effet,
si Tort suppose que l'homme vienne au
monde sans le péché originel, il n'a que
saire de la grâce de Jesus-Christ; c'eit-à- dS.Pp^-S
dire, de cette Grâce médicinale, qui n'efl,,Per,c'
, , , • ' 1, Imer
que pour ceux que le pèche a ruine en l ame muita
& au corps. «jjj
Hsereu-
a LE superhe Hérétique inspirant sa fureur Quodcôg-
ui ceux qu'il nourrissoit du venin de son "oseis, air,
' ' naturanij,
Cœur 7 qusebona
Disoit que la Nature eftant bonne en son étre^)&
r/l r i NulllS
EJt toute pure, en ceux qui ne sont que de nai- cum vitiU
tre : inquo-
e-\ 1 ' ■ " quam om-
Que le crime d'Adam n'eu point commum a nino créa-
.nile V.. .» J 1 xi , Nec
lms J cuiquam
Mais renfermé dans lui n'a rien produit en primi cul_
s- . . ■ i pam n o«
nOHS, cuisse pa-
D 5 Q^u e- reutiso
loading ...