Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 58
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
|8 DOCTRINE DE L'EGLISE

Q^U E S T I O N Vit

De quels argumens s'ess servi Saint Au-
guflin pour résuter l'erreur de ces Hereti-
tiques t

Outre les preuves de FEcriture 6c de la
Tradition qu'il emploie , en faisant voir le
sentiment des Pères qui l'avoient précédé,
Quodin- Qesqueîs il dit : Qu'ils sont demeurez fer-

venerunt ^ . 1 • ,.,

inEcciesia, mes dans la créance des ventez qu ils ont
M°S#"crouv^ établies dans l'Eglise ; qu'ils les ont
cerunt, enseignées à leurs peuples, & qu'ils les ont
qïïTnn laïssees à leurs ensans aussi pures qu'ils les
patribus avaient reçues de leurs Pères. Et ailleurs:
îumP,hoc Qu'ils étoient inébranlables dans la Foi
^irisnttradi"très-ancienne &tres-fortement établie, sans
stabiiss' Ce îailTer emporter à la nouveauté de Fer-

amîquissi- reur* Outre ces preuves , dis-je, qui doi-
ma,& ro- vent être les plus considerables èc venera-
tdîfZn bles aux Fidelles, il réfute cette erreur
autem no- par deux autres preuves qui sont invinci-
vebaruur" bles» La première eit la dépravation uni-
errorei verselle de la nature humaine, qui paroît
dans cette ignorance crade qui dérobe 4.
l'homme la connoissànce de sa propre mi-
sere, dans cette concupiscence qui le domi-
ne Il imperieufement, qu'il lui est impos-
fîble de fecoiier entièrement fon joug,
dans les chaînes invifibles qui lient toutes
fès puillànces , & sont servir son ame à
J'injuftice , dans le dérèglement des paf-
sions ; dans la fervitude horrible du péché,

dans
loading ...