Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 60
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
tf© DOCTRINE DE L'EGLISE
qui dit que celui qui ne fera point batisë,
n'entrera point dans le Roïaume du Ciel,
dit aussi que celui qui ne mangera point sa
Chair n'aura point la vie. Donc comme ce
n'est que par le Batême qu'on a droit à la
manducation de la chair de Nôtre Seig-
neur Je sus-Christ , il est aussi certain
que les enfans ne peuvent avoir cette vie é-
ternelle que les Pelagiens leur accordoiem
indépendamment du Batême , comme il
est cctain quMs ne peuvent être reçûs dans
le Roïaume du Ciel sans ce Sacrement.

(Question IX.

Qjiefl-ce que le pcché Originel ?
Nous pouvons repondre avec S. Augu-
Nihiiad {[\n que c'eft ja ch0fe (ju monde dont on

dumno- parie le plus, ce qu'on entend le moins.

itUnteul- ^ n'y a r'cn ^e P^us connu ) G on regarde ce
gendum mal par les effets ; rien de plus inconnu fi on
feaeaus, je CQTÏfiferc en lui-même ôc dans fa nature.
Il icmble que Dieu , pour punir la curio-
lité du premier homme , dans Tes enfans ,
leur ait voulu celer l'origine de leur mife-
re, & la rendre impénécrable à ta raifon
humaine. Tous les plus grands hommes de
l'antiquité , qui ont vécu dans le Paga-
nifme, n'en ont jamais eû avec toutes
leurs lumières que de fort légers foupçons j
Ecmv!dit>& S. Aug. dit de Ciceron : IL a appercâ
ca"fam la chofe , mais il n'en a pas connu la caufe :
latebat parce que ne fâchant rien de l'Ecriture Sainte^
loading ...