Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 61
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. Ci

& ignorant le péché Originel , il ne penetroit™^™**
pas cCou venait le joug pesant qui ejlfur les essecsuper
enfans d'Adam, Pour en parler donc sélon Adam,quî
les lumières de ce Saint si éclairé il fautsacrisLk"
dire que le pèche originel elta LA concups- emduus,
; cence ) ointe à Pojsense -, Par le mot de con- ^"a"
cupiseence £ il entend toutes les cupiditez peccatum.
charnelles qui nous portent au péché , qui c^lSa
soiiilîent l'ame , & qui rendent la conçu-cumreaiU
piseence dominante & vivante -, de sorte
que sélon ce Saint, le péché originel se
doit regarder comme un composé de corps
£c d'ame -, le corps est la concupiscence ,
î'ame est l'iniquité 5 6v quand i'iniquiré est
effacée , & que le Barême a separé cette
ame de ce corps, la concupiscence qui est
le corps demeure toujours "» ELLE passe Transo
quant t a Pojfense Cr a V iniquité: mais elle de-
neurequant k ce qu'elle ejl afluellement*

Question X.

De quelle manière fe communique le péché
originel a tous les hommes ?

Les Pelagiens qui, comme nous l'avons
déjà dit , moient le péché originel, pré-
tendoient que quand S. Paul nous enfeigne
que , le péché ejl entré dans le monde par un Rom; ^
seul homme , il faloit entendre ces paroles , Perunum'
non d un pèche qui coule dans les ensans peccatum
par propagation & par la concupifcence de ^uhnudnucm
la chair , mais qui Ce communique feule- intrawi
ment aux adultes par imitation > lorfque

par
loading ...