Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 64
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0156
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
tf4 DOCTRINE DE L'EGLISE

Q^U E S T I O N XII.

CeU fait bien voir , direz,-vous, comment
la concupifcence O" le péché pajfent dans le
corps des enfans , mais non pas comment Va-
me se trouve infeBée de ce mal \

Cest ce quicsl fort difficile à expliquer,
principalement si l'on suppose le sentiment
de l'Eglise qui est que les âmes sont
créées de Dieu en même tems qu'elles sont
insuses dans le corps : c eit ce qui a tou-
jours embaralTé S. Augustin, & l'a obligé de
consulter S. Jérôme , ne pouvant se resou-
dre à suivre cette opinion, mais étant plus
enclin à croire que les ames venoient, extra-
âuci^ c'eil à dire qu'elles venoient toutes de
l'ame d'Adam, comme nos corps tirent du
sien leur origine, parce qu'il croioit ce
sentiment plus favorable à la créance du pé-
ché originel. Mais quoiqu'on ne puisse pas
bien comprendre par la force de la raison
de quelle sorte le péché se communique à
l'ame, cck n'en cst pas moins véritable;
on peut dire que comme une liqueur se cor-
rompt dans un vase corrompu , l'ame ausîî
se souille dans un corps souillé : la chair in-
ssuant sur Tesprit & sur la volonté par l'em-
pire qu'elle a pris depuis le péché qui l'a
rendue en quelque façon maitressè , de ser°
vante qu'elle étoit auparavant.
loading ...