Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 72
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0164
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
7i DOCTRINE DE L'EGLISE

égales. Par ces peines inégales, il n'entend
autre chose que ce que dit S. Augustin, que
les ensans feront traitez plus doucement,
que ceux qui auront ajouté des péchez a-
âuels à l'originelj ou qui, apiés avoir été
lavez de ce dernier , ont été assez ingrats
pour ossencer leur Bienfaiteur par de nou-
velles insidelitez.

Question XIX.

Comment donc Vopionion contraire s'eft-elU
introduite ?

Cela est venu d'une compalîion naturelle
qu'on a pour les enfans, mais qui ne peut
être que faufle , puifqu'elle n'ell point ré-
glée parla chanté ; comme aufîi de ce que
l'on ne connoît prefque point le péché ori-
ginel. On le regarde comme un mal étran-
ger , on ne peut fe perfuader que ceux qui
Font contracté en foient coupables, parce
qu'ils ne l'ont point commis par un acïe de
volonté propre. Mais il n'y a qu'à résséchir
un peu sur loi-même , & à voir les miferes
épouventables de l'ame & du corps où ce
péché nous a réduit, lelquelles relient en-
core apiés même qu'il eft remis, & conti-
nuent à fe faire (êntir jusqu'au dernier mo-
ment sans que les plus juftes en soient ex»
emts. Quand on consîdere ces choses avec
l'œil de la Foi, ôc qu'on pénètre un peu
dans la malice de ce péché , on n'eft point
iurpris que Dieu le punifle si rigoureuse-

meot
loading ...