Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 78
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0170
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
78 DOCTRINE DE L'EGLISE

ÈfUtte- puis le péché, eft asfoibU $ Et plus forte-
nuatum' ment au Concile d'Orange , QV'IL ed
*ussmamis- perdu. Et à S.Augustin, QVE par Cenor-
Epist. 107. i*ité du premier péché , nous avons perdu U

advital. Hyre tfj&styg;

Liberum

arbitrium

S5sr e s T r o n vi.

ditateper-

didimus. — • m iy t-

En quoi conjijte l ignorance , que vous di-
tes être la féconde peine qne le péché originel
produit dans Vame.?

Elle consille en ce que l'homme depuis
le péché ignore beaucoup de choses, donc
la connoissance lui est extrêmement neces-
saire pour la conduite de sa vie, 6c pour par-
venir à la possession de sa véritable fin, qui
est la joiïiiïànce de Dieu. C'est de-là qu'il
est arrivé que les plus sages d'entre les Païens
sont tombez dans de grandes erreurs contre
la Loi naturelle, & qu'ils ont regardé des
vices tres-énormes sélon Dieu, ou comme
des choses permises, ou au moins comme
des fautes très- légères. C'est cette ignoran-
ce qui fait que l'elprit de l'homme est cou-
vert de si épaistes ténèbres, quM sçait bien
comment il faut dompter un Lion, & qu'il
ignore comment il doit vivre , dit S. Au-
gustin.

q^U e S t I O N VIL

Combien de sortes d'ignomnees met-on ordi-
nairement s

On
loading ...