Arnauld, Antoine ; Barcos, Martin de
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 87
DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0179
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE- 87
commodité & pour remédier à sa neceffité,
ce qui est PASSION pour le plaisir , non Libido vo-
r- j r j'ù* luptatu,
lom ae a commoaue. non provi-
sio corn-
CHAPITRE VIII. moduatis'
Des remèdes que Dieu a donnez, à l'hom-
me pur guérir ses soiblejs >,s.
(Question I.
L'homme peut-il par lui-même se retirer de
Vétat ou le péché Va réduit?
Non, il n'y a que Dieu , qui par la sor-
ce de sa Grâce l'en peut relever} il peut
bien se ravir à lui-même la vie , mais il ne
peut se la rendre : la raison en eft , com-
me dit excellemment le Cardinal Contarin,
que la dépravation de l'efprit humain a cor-
rompu le premier principe des actions hu-
maines qui eft la dernière fin, dont la vo-
lonté s'eft détournée } ce qui sait qu'il eft
imposîîble que la force de la nature, ou l'art
Se l'induftrie des hommes y apporte jamais
de remède, comme l'art des Médecins n'en
fauroit jamais apporter aucun aux maladies
qui ont gâté ou entièrement perdu les par-
ties nobles.
Q^u e s t i o n II.
Quels sont les remèdes que Dieu a donnez.,
k l'homme pour la guérijon des grands maux
dans lefquels le péché Va engagé?
F 4 Corn-
loading ...