Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 94
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
94 DOCTRINE DE L'EGLISE

Ce 11 un g'and mystere , & digne d'une
profonde speculation. Il y a plu lieurs nou-
veaux Théologiens qui ne trouvans rien de
difficile, s'en échapentaisément, en diiant
que le delTein de Dieu n'a été autre que de
conduire son peuple à la vie éternelle , en
lui donnant une Loi qu'il pouvoit facile-
ment obleiver par le iecours de la Grâce
sufFîsmte , qui ne lui manque point. Mais
s'il n'y avoit point d'autre secret, pourquoi
l'Ecriture nous diroit-elle si souvent & en
des termes si précis , qu'il n'y a eu dans la
Loi qu'impuilTance, qu'inutilité, qu'msus-
fisânce & qu'impersection ; si elle étoit
toujours accompagnée de la Grâce, le Saint
Espiït n'en parlerait pas de la sorte.

Question X.

homme ne retire-t-il donc aucun avanta-
ge delà Loi}
Rom. II. || en rÇç0jt je :res.grancss . car p_ e]|c

Peccatum }uj serr. à lui saire connoître son péché : JE
nov^nfsi ne connoiftois pas le péché ^ dit Saint Paul,
perle- avant la Loij je n'ay apperçû les mouve-
[a]Lex mens & les desordresque produiioiten moi
£0ïidt°* k concupiscence , qu'après que la Loi m'a
vit,Deo dit, Vous ne convoiterez point. *LALoy
peccâtùm a parlé, l'homme a écoute, & a cru a, la pa-
suum yidic, ro[e Dieu: il a vu (on péché: celui qui
an'eà nes- auparavant ignoroit [on mal , e(l devenu fa-
CUmsuo°* van t. 2s. La Loi convainc Thomme, com-
rum h&us me nous avons dit, de son orgueil. Elle a
cst été
loading ...