Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 100
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0192
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
mansona.

îoo DOCTRINE DE L'EGLISE

sage elt celui par lequel nous aimons seule-
ment une chose pour en user, & pour nous
en servir dans nos beioins, & non pas pour
Y engager nôtre cœur. L'amour de joiiis-
sance eit celui par lequel nous aimons une
chose pour en joiiir Ôc pour nous y reposèr.
Le premier de ces amours est tel, que la
Diieftb volonté ne fait que passerpar les choies qu'el-

tranhtori(» 14* 1

Dikaio ' le aime : Le sécond fait qu'elle s'y arrête.
Cette d'sttnélion supposée , on répond que
ce n'eil pas un mal que d'aimer les créatu-
res de ce premier amour, qui nous porte à
en uier; pourvu néanmoins que l'usage que
nous en saisons soit pour Dieu 8c sélon
Dieu } c'est-à-dire , que nous triions des
biens temporels 8c de toutes les choses de
sia la vie preiente en vûë des biens éternels 8c
du Bien souverain : PASSANT par
adhxren ceux-là j s'atachant & ceux ci. Que nous nous
y portions avec la modération , 8c la rete-
nue d'un usage légitime , 6c non pas avec
îapasîîon d'un amour déréglé, 8c que nous
ne les recherchions que pour nous en servir
dans la necessiié , 8c non pas pour y pren-
Adneceffi- die no ie plaisir , & pour y mettre la joie
ad g™u-n°n de notre cœur. Mais c'est toujours péché
djHin. qUe de les rechercher 6c de les aimer pour en
joiiir i parce que la joiiiiîànce marque qu'on
s'y repofe,qu'on y établit la joie de son cœur,
qu'on en sait fa dernière fin , au lieu qu'el-
les ne doivent être que des moiens pour y
tendre ; ce qui eft tomber dans un renver-

Ter 1

tranlet'.n
tes, illis
adt
tes,
loading ...