Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 102
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0194
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ioz DOCTRINE DE L'EGLISE

(Question V.

Quelle consequence doit-on tirer de cette vé-
rité i

C'est que supposé ce que l'on a dit ci-
deiïiis, que l'homme ne peut être sans a-
mour,puisque c'est le mouvement qui incli-
ne Ton cœur au bien ou au mai, & que
tout son amour estou amour de Dieu, ou
amour de la créature , il doit toujours ag;r
par l'amour de Dieu , s'il ne lui eft pas li-
cite d'agir par la cupidité : il doit en tou-
tes choies le conduire par la charité, com-
me la cupidité est le mauvais arbre qui ne
peut produire que de mauvais sruits, la
charité est le seul bon arbre qui en porte de
bons : sans elle on peut saire des actions qui
sont bonnes ex ojjicio , pratiquer les ossices
des vertus morales 5 mais pour les bien saire
sans péché, cela n'ell pas pofîlble sans l'a-
mour de Dieu : 6c c'est de-là que S. Aug.
prouve fi fouvent contre les Pelagiens lane-
ceffité de la Grâce, qui n'eft autre chofe
sélon lui 5 que l'inlpiiaiion de la cha-
rité.

Q^u e s t i o n VI.

Cet ammr de Dieu qui doit être le principe
de nos allions , nous oblige-t-iL a les lui rap-
porter toutes?

Oiii 5 c'eft un devoir qui réfuite nécessai-
rement de l'obligation que nous avons d'ai-
mer
loading ...