Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0195
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 103
mer Dieu de tout nôtre cœur, de toutes
nos pensées,de toutes nos forces, ainsîque
Nôtre Seigneur s'en explique dans l'Evan-
gile > & ce devoir est indispensable , non
Seulement à l'égard de tout Chrétien,
comme dit Estius, mais à l'égard de tous
les hommes, comme Tenseigae Saint Tho-
mas après Saint Augustin ; parce qu'il
n'est pas fondé seulement sur le bienfait
de la Rédemption, mais sur la premiè-
re institution de l'homme; la Nature, ou
plutôt l'Auteur de la Nature l'aiant gravé
dans le fond & comme dans les entrailles
de la créature raisonnable , laquelle par la
Loi naturelle étant obligée d'aimer Dieu
d'un amour dominant, c'est-à-dire , de
cet amour de tout le cœur , est aussi o- 1 ■
bligee, comme dit Saint Augustin, derap-chria.c.
porter à Dieu toutes scs actions, toutes ses J^19
pensées, toutes ses connoissances, toute sastr*Par-

, v , . tem reli-

vie , tous les mouvemens, comme a celui qu;cqu3
de qui elle tient tout ce qu'elle est. Car ,*aCare0de"
comme remarque le même Saint, loriquequaûio-
J e s u s- C h r i s t dit qu'il faut aimer Dieucut"<Jjre

~i ut alla re

de tout son cœur, de toute son ame , &c.frui veiit,
a II n'a laissé aucune partie de la conduite de
la vie de l'homme , qui doive être sans cet JHgen-
amour , 6c qui lui puisse permettre de de- aSÙm
sirer de se reposer en la îouiiTance de quel-vf,nerit>.
que autre choie : mais il veut que tout cetm-quoto-
qui se presente à son esprit pour être aimé, £1^.
soit élevé vers cet objet unique, auquel petuscur-

G 4 doitrit'
loading ...