Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 114
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0206
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ii4 DOCTRINE DE L'EGLISE

peccatum ne vient point de soi : non que cette aBion de

Prorsus v^r un nHÀ » [0lt un pecbe , si on la consi-
ïnquan- dere precisement en elle même\ Aiais de neren-
eicxfide, dre pas à Dieu la gloire de cette aBion , il n'y a
eftCanon <]H'm *mpie qu* puifte nier que ce soit unpe-
quiâperse cbé. Or S. Auguftin suppose comme une
aïquod chose consiante, qu'un Infidelle ne sc peut
estnudum glorifier en Dieu du bien qu'il sait, parce
p^càïum que ne pouvant agir que par son propre eP
eft: sed de pT-lt é[ant destitué de celui de Dieu , il

tsli opt?rc * . ■» t

non in oo-ne peut aussi se glorifier qu'en soi-même.

mino glo-

solus Question VIL

s ne« ^"»«-

riari
impius

pcccacum* «?* ce^a eft i # simble qu'il vaut mieux pour
ces sortes de personnes qu'elles s'abftiennent de
saire ces bonnes œuvres^

Cette consequence n'eft pas jufte ; car
quoiqu'ils le rendent coupables en saisant
des bonnes oeuvres , parce qu'ils les font
mal, ils le feroient encore davantage , s'ils
les omettoient. C'eft , par exemple, un
péché à un pere de n'aimer pas Tes enfans
pour Dieu ; mais c'en feroit encore un plus
grand de ne les point aimer. Le premier le
rend ingi ac envers les créatures j le fécond
le rendroit cruel Se dénaturé. Le premier
fait voir qu'il n'a pas pour Dieu le (ènri-
menr qu'il doit avoir ; ôc le fécond , qu'il
n'a point d'humanité , <k qu'il a depoiiillé
tous les iéntimens de la nature,

Que-
loading ...