Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 128
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0220
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ïîS DOCTRINE DE L'EGLISE

C'est que quoique ces vertus soient des
vices , & que toutes les actions qu'ils ont
faites par elles aient été toutes péché, né-
antmoins regardant ces actions en elles-
mêmes, elles sont bonnes. Qui doutera, par
exemple, que la conversion du cœur d'As-
suerus, & le traitement favorable que fit
Cyros au peuple J iif, en lui permettant
de retourner en son païs ; que la patience
d'un Schismatique qui souffre la mort pour
îa confession du Nom de J e s u s-G hrist,
par la seule crainte des peines éternelles j
qui pourra douter, dis-je , que ces actions
ne soient bonnes en elles-mêmes, & que le
défaut de îa vraie Foi n'empêche point la
bonté de l'office de ces vertus ? L'œil est
toujours bon en soi, aussi bien que la jam-
be, quoique l'aveuglement qui suivient en
l'un, & que la foiblesse qui se trouve en
l'autre ne vaillent rien. Je dis plus, ces
actions en les regardant du cô é de leur
objet, & faisant ablh action des disposirions
avec lesquelles on les fait, & de la fin qu'on
s'y propose , sont des dons de Dieu qui
souvent dans les Infidelles , & quelquefois
Bona ope- dans Jes Chrétiens , OPERE le bien

"onbon* m^me en ceux ne l* font Pas 5 W ^ont

operami- £)tm Çe jert pour le faire par une put [fan ce

per «qu'os très ■secrette & très - efficace. Ce sont ces
opersmr bonnes œuvrcs que Dieu fait dans les ït\û-
mz8c cffi- délies, quoique de leur cae lis pèchent en
poS. ies faisant, non parce qu'ils les font, mais

parce
loading ...