Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 129
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0221
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 119

sarce qu'ils les Font mal ; ce sont, dis Je ,
ces œuvres que Dieu recompense en eux.
Il est vrai qu'il ne faut pas tant faire valoir
cette recompense comme l'on sait d'ordi-
naire, puiique c'est celle qu'on accorde aux
enfans de la concubine vk de la servante ,
qui n'ont point de part à l'héritage, & non
pas celle qui est reservée°pour les enfans de
la femme libre , pour les enfans du Nou-
veau Testament , qui sont les héritiers.
C'est ainli que Dieu a recompense la justi-
ce , la generolité & la tempérance de ces
illultres Romains qu'on vante si fort ; Il
leur a donné l'abondance des biens de la
terre, & l'Empire du monde: NON pour Non
les en saire les héritiers , mats four ne les hzredes,
laiffer pas sans aucuns biens. Leur vertu a- !"ei ne rL"

JJ 1 J _ linqueren-

iant été une ombre Ô£ une fausse apparence tur omni-
de vertu , ils ont reçu des biens qui y no luanes'
étoient proportionnez ; comme ils étoient W Vam.

*, r a r _.vanam,nort

vains, ils ont reçu une recompenle aulii estquodde
vaine qu'eux: a CES hommes vains ont reçu j^^gs"
leur recompense qui n'e(l pas moins vaine ^«'-justina

tenerentuÊ

tconque-
rantur ,

de la jusîice du vrai Dieu. percepe-

tux afin cjuil n'aient nul prétexte dese plaindre\iT

0.0 e st . o N xix. sr*"

Que peut-on répondre au célèbre pajsage de
S. Auguftin, tiré du Livre de VEsprit erde
la Lettre c. 27. ou il semble reconnoître que
les Infidelles ont sait des aBions qui ont méri-
té quelques louanges. N OV S louons avec ^pa10™!*

I raifon
loading ...