Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 136
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0228
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
H4 DOCTRINE DE L'EGLISE
té, & qui y est même par la Loi, plus do-
minante qu'auparavant, parce qu'elle s'ac-
croît au dedans, lorsqu'elle est arrêtée au
dehors par les menaces & par la crainte du
châtiment : c'est une digue qui empêche
i'écoulement des eaux, mais qui en les res-
serrant, fait qu'elles s'enflent davantage.
C'est par ces moiens que S. Paul défend la
Gai.m. Grâce de Jesus-Ch rist, en faisant voir
s'datV es- Ruc kLoi n'a pu donner la vie,mais qu'el-
setiexquœ Je a comme renfermé tous les hommes sous
lisicareT ta domination du péché , afin que la grâce
Tessec u'cte laRéparation promise au genre humain,
itltia : fcd ôcimpetrée par la Foi, fût accordée à ceux
ccnciusic qUj croiroient en Tesus-Christ.

omnia sub _ T _

peccato, ut C^UESTION 111.

promiiTio

#x fideje- Quels sont les ennemis qui ont attaqué l<st
«laretur 1 grâce de fesus-Chrisi, du terns de Saint Au-

Il y en a eu de deux sortes : Les pre-
miers 6c les principaux ont été Pelage Se
ses Sectateurs , qui se sont déclarez ouver-
tement contr'elle. Les séconds ont été les
Demi-Peîagiens, qui ont été plus modé-
rez, en ce qu'ils fembloient reconnoître en
quelque chose la grâce de Jésus- Christ ;
mais quand on examine de prés dans leurs
Ecrits quel étoit leur sentiment sur ce
point,on voit clairement qu'en l'admettant
quant au nom , ils la nioient quant à son
véritable esset.

Qu Kr
loading ...