Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 150
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0242
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
150 DOCTRINE DE L'EGLISE
de nos ames, comme le diable autour de
nos corps, £c ne perd point de tems pour
reprendre sa place, & pour devenir de cap-
tive qu'elle est de la volonté par la Grâce ,
la maînesse de cette même volonté, par la
ruine de la charité.

Question IX.

Cette délégation qui nous-porte a Vamour
£r au defir du bien^ejl-elle toujours vittorieu-
se de la cupidité'i

Non, car elle eft quelquefois si légère,
qu'elle ne sait que passèr : elle excite quel-
que petite volonté,quelque vouloir impar-
fait du bien, &disparok auffi-tôt : ce n'en:
r o Quan- pas qu'elle ne sasîe toujours l'esFet que Dieu
pifdtur veut qu elle opère, oc en ce lcns elle eit
itvuJm toûjours efficace j ma-s elle n'eft viétorieuiê
forùore que a lorfque les defirs & les mouvemens
chamads. qu'elle forme en nous font plus puisTans
[bjs.Augj p0Ur noUs faire agir , que ceux que sorme
c"fin8.hyr"la chair : b Que lorfque dans le combat qui
cùmnon fe pafle entre le plaifir qu'on gcûte à fuivre
mais con- la vertu , & celui qu on relient a fe porter
riSncm- au pcché , ce dernier fe trouve obligé de
te deieaa- céder au premier :c Qie lorfque la bonne
£2**" volonté qui ne pouvoit encore exécuter fes
MPot«ritbons defirs, à caufè de fa foiblefTe, fe for-

sacere bo- . ~ „ ^ / j • i

num, cùm tifie & fe trouve en état de pratiquer les
& œuvres de juftice , nonobftant les refiftan-
ftam ha- ces & les oppofitions de la concupifcence.

bueric vo-
iuntatera.

Que-
loading ...