Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 151
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0243
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. ist

(Question X.

Efl-ce aflez. que Dieu nom ait sait sentir
une fois cette juavité de la Grâce , pour être
affermis dans le bien.

Non , mais il faut qu'il continue sans
cesse de la répandre : car comme la concu-
piscence travaille sans relâche à nous char-
mer par sa douceur mortelle ôc pernicieu-
se, èc qu'elle n'épargne rien pour nous se-
duire, en nous faisant voir par ses illusions
des plaisirs très-faux , où il n'y a que des
amertumes tres-veritables -, elle trouve ai-
sément le moien de le remettre en possès-
(îon du coeur, qu'elle asfoiblit toujours par
les attaques continuelles dont elle le presïe,
iî Dieu n'y fait couler à tous momens la
divine suavité de sa Grâce, & s'il ne la ré-
paud continuellement comme un baume
précieux ou comme une huile de bénédi-
ction , dans les plaies de l'homme , qui eft
toûjours malade tant qu'il porte un corps
de mort. Gest là - dessus qu'est fondée la
necesské de cette prière non interrompue
dont parle Nôtre Seigneur & S. Paul : car
comme c'est par ce celeste canal que cou-
lent les eaux de la Grâce ; comme c'est par
l'oraison que nous nous enrichirons des
biens spirituels qu'elle donne à l'amej com-
me nous en avons un besoin continuel , à
raison de nôtre indigence, pour chacune
de nos bonnes actions, il saut aussi que nous

K 4 la
loading ...