Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 154
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0246
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
154 DOCTRINE DE L'EGLISE
ncr la puisTance d'agir, ou même pour aug-
menter cette puisTance , ma;s pour le faire
agir essectivement. Pelage admettoit cet-
te Grâce de pouvoir ou de possîbilité, mais
il n'admet toit pas celle de volonté &" d V
ction > & c'eit en quoi consistoit le diffé-
rend qui étoit entre S. Auguitin Se lai. Si
Pelage, dit ce Saint) convenoit avec nous
que Dieu nous aide non seulement en nous
donnant la posïîbilité qui est en Thomme ,
encore qu'il ne veuille ni ne fasiè le bien j
mais en nous donnant la volonté & l'action
même, je pense qu'il n'y auroit plus entre
nous aucun sujet à'e dispute touchant la
grâce de Je sus-Chris t. Ainsi à moins
de reconnaître que la màniere d'agir de la
Grâce , est de nous faire faire le bien , &
non pas seulement de ncyas donner le pou-
uTjudida voir de le faire : sE serai que vous obfer-
meaope- verez* mes ordonnances, dit Dieu par Eze-
chiel, Nous n'avons point de la Grâce les
sentimens que nous en devons avoir ; 6c
c'est ce que Saint Augustin veut que Pela-
ge consesse, s'il délire d'estre reconnu pour
Libde un véritable Chrétien : PELAGE doit re-

Gratia

chr.c.io. connoitre cette Grâce s il veut ne pat avoir
^shghTZseu^ement l£ nom 4* Chrétien, mais tejlre en

graciant esfet, ,

confneri,si

vu!t non

solum to- . '

carijVerùm .

etiâm essê • ■

Chriftia- .... -t., .. \ ■ .

ruj, . r\ ~ ~
loading ...