Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 156
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0248
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
15* DOCTRINE DE L'EGLISE

Agis, fî que nous agissbns. VOUS agifsez., fivous
^^t\étt fiiujfé excité : €r fic'est le bien qui vous
bono âge- poujse & excite, vous faites le bien. JL.es
seules prières de l'Egliie sont une preuve
plus que suffilante de cette importante ve-
ipsaontio^ité. LA prière, dit S. Augustin , eft une
cunibma prmvs très-évidente de la Grâce. Nous n'en
Eciticado. voions point ou elle sc contente de deman-
der à Dieu le pouvoir , sans lui demander
le vouloir & l'a&ion , & la Grâce par la-
quelle il inspire & donne la détermination
à la volonté. Elle nous est ausTi exprimée
nettement par ces paroles de l'Apôtre dans
ia 2. Epistre aux Corinthiens, c. 13. v.7.
Oramus NOZJS prions Dieu que vous ne sajfîez, peint
StiTmaii de mal. Il pouvoit dire, nous vous aver-
faaatis. tissbns , nous vous exhortons , nous vous
Quodquî- commandons : ET s'il le difoit , il dirait
dem si ai- vrai. Mais pour recommander la Grâce, il
jumdice- a mieux aime dire , NOVS prions Dieu;
ieu afin que ceux qui ne font pas le mal, sça-
veum. chent que c est par le ieconrs de Dieu qu ils
l'évitent, 6c qu'il lui faut demander tout ce
qu'il nous commande : c'est aussi ce qui
nous oblige de donner tout le mérite à la
Quoùes Grâce : TOVTES les sois que nous faifons
agimasT* ^He^ue bonne œuvre , c'eft Dieu qui fait en
Deus ia nom (ry par mus que nous la fajfions* Autre-
npbistfum menr fî la Grâce eit déterminée par la vo-
at opère. ]on, ^ , les mérites ne seront point mérites
satar. de la Grâce, mais mérites du libre-arbitre.

Qu E«
loading ...