Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 157
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0249
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE 157

s (Question IV.

Pourquoi ne pourra-t-on point attribuer les
mérites a la Grâce, quoique la volonté la dé-
termine, puisqu'elle agit avec cette même vo-
lonté?

C'est que'quoique la Grâce coopère avec
la volonté au bien que nous faisons, si né-
ancmoins c'est la volonté qui détermine la
Grâce, c'est à elle qu'il faut attribuer le
mérite } puisque c'eit elle qui discernc le
juste d'avec l'injuste, & que de ce que l'un
opère, & l'autre n'opère pas, cela ne vient
pas de l'application de la Grâce , mais de
l'opération de la volonté. C'est pour cet-
te raison que S. Aug. reconnoît en l'Ange
& dans le premier homme des mérites
qui leur étoient propres , des mérites de
leur libre-arbitre, & qu'il ne croioit point
être des mérites de îa Grâce, quoiqu'il soit
constant par le même Saint qu'ils ne fai-
soient pas le bien sans le secours de cette
Grâce soumise à leur volonté.

(Question V.

Suivant cette idée que S. Auguftin nous a
donné ci-dejsus de la Grâce de sesus - Chrisi^
peut-on donner ce nom aux bonnes pensées}

Non , car supposé ce qu'il nous a mar-
qué par tant de dives Tes expresfions que la
grâce de Jésus - Christ cst une Grâce de
volonté qui n'est pas seulement pour nous
jnstruirc 8c pour nous faire connoître le
loading ...