Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 158
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0250
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
15» DOCTRINE DE L'EGLISE
bien, mais pour nous le faire aimer & pra-
tiquer par cette douceur inéfable qu'elle
répand dans l'ame , il s'ensuit que les bon-
nes pensées qui préciséraent comme telles
s'arrêtent à l'esprit pour l'éclairer, ne peu-
vent point porter ce nom. Pelage admet-
toit des révélations divines, des iïlust'ra--
tions que Dieu verse dans resprit, des il-
luminations inéfables Se divcriîsîées en tou-
tes manières par le don de la grâce celefle.
Julien accordoit que Dieu nous assilie en
nous ouvrant les yeux du cœur $ mais pour
tout cela ils n'ont pas évité l'un & l'autre
d'être condannez par l'Eglife comme des
indignes persecuteurs de la vraie grâce de
Jésus-Christ : ce qui fait voir qu'il ne
sussit pas pour être dans la vraie Foi , de
reconnoître généralement une Grâce inté-
rieure ; mais qu'il n'en faut point rècon-
noîcre d'autre pour véritable grâce de Jé-
sus-Christ que cette inspiration de chari-
té , laquelle par une douceur victorieulè
nous sait accomplir avec un amour saine ce
que Dieu nous commande.

Q^uestion VI.

Ne femble-t-il pas que S. Paul met les bon.'
SefS- nés penfées au nombre des Grâces de sefus-
mus cegi- chriss , lorÇquil dit dans la séconde aux Ce-

tarealiquid ' ~ Jl ■*-r^\, ■«-r V ■

ànobis rinthiensy c. 3. NON que nous joions ca~
ni fed p*bles de former de nous•mêmequelque bon-
loading ...