Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 165
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0257
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE.

Question III.

Comment peut-on -prouver que toute grâce
de fefptt-Chrift eft essicace en ce sens ?

Nous en avons des preuves dans l'An-
cien & le Nouveau Teltament. Pour l'An-
cien , le passage d'Ezechiel y est clair % car
Dieu promettant à son peuple cette Grâce
qui doit former la nouvelle Alliance qu'il
veut contracter avec lui, qui n'est autre
que la grâce de soaFils , il l'exprime en
ditant qu'il fera qu'ils fallent & qu'ils mar-
chent dans la voie de ses Commandemens;
ce qui marque nettement que la Grâce de
J e s u s-C h r i s t est celle qui fait faire, §c
non pas celle qui donne seulement le pou-
voir de faire. Pour le Nouveau , nous a-
vons les paroles de Jésus - Christ même : joan. ni
PERSONNE ne veut venir k moi. si mon 4f'

, t , i Nemo po-

Pere qui m a envoie ne L'attire. Dans les- tast venire
quelles S. Augullin trouve quelque choie ^t^rccju"lû
qui sert merveilleusement à faire connokre misicme
l'excellence de la Grâce ; a GRANDE re-
commendation de la Grœce^personnenevient s'il M Magna
n'est attirée, dit ce Saint. Et voici le r^ison- commu-
nément qu'on peut saire sur ces paroles. On dano' ne~
ne peut aller a Jésus-Christ que par lanisuraaus,
grâce de Je sus-Christ même -, cette
Grâce est une Grâce qui tire, c'est-à-dire,
qui ne plie pas sous la volonté, mais qui se
la sournet } & qui l'oblige de se rendre ,
L 3 quelque
loading ...