Arnauld, Antoine  ; Barcos, Martin de  
Instructions Sur la Grace Selon L'Ecriture Et Les Peres — Köln, 1700 [VD17 16:724239V]

Seite: 167
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/arnauld1700/0259
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
SUR LA GRACE. 167

JEt tout le vain pouvoir de la cause séconde gemper
Cède à ses hauts defseins conçus avant le mon-a&fAz ^*r>

non mori»
bus illi

a— — .„,„,. T u Fitmora,
u e s t i o N IV. noncaus]S

. anceps su»

Quelle eft encore une grande preuve qu'onspendiwr
peut emploier pour établir l'esficacité de lavlhs'
Grâce ?

C'est celle qui sc tire des prières de l'E-
glise : car il est clair qu'elle ne peut de-
mander une autre Grâce à son Epoux, que
celle quM a apporté lui-même au monde ,
dont S. Jean dit dans le premier Chapitre
de son Evangile, LA Grâce cr la vérité av>17<
été apportée par fesus-Chrift, Or il ess: con- Gratia &
ftant que par ses prières elle demande une jefùm per
Grâce efficace : donc la grâce de Jésus-
Christ eft telle de fa nature. Que l'E-
glife demande toûjours une Grâce efficace,
cela eft évident -, puifqu'elle ne demande
pas feulement une Grâce qui donne le pou-
voir de bien agir ; mais qui en donnant ce
pouvoir, fafle par sa vertu que la bonne a-
ctlon s'accomplifîe , ou plutôt qui donne
l';.c"t on même. Par exemple, elle deman-
de à Dieu par J e s u s- C h r 1 s t , qu'il lui
accorde la Foi, la perfeverance , la conti-
nence, 8c les autres dons qui regardent le
falut j ôc non pas feulement qu'il lui don-
ne la grâce de pouvoir croire , de pouvoir
vivre dans la continence, & de pouvoir per-
feverer. Tournez toutes vos difputes çon-

L 4 tre
loading ...